Comment agir contre la pollution numérique ?

Offrez-vous un site web sobre et raffiné

Comment agir contre la pollution numérique ?

pollution numérique

Le secteur du numérique représente aujourd’hui plus de 4% des émissions de CO2. Quand nous pensons dématérialisation, c’est en réalité bien matériel avec les 67 millions de serveurs qu’utilise internet au niveau mondial. Nous avons la possibilité d’adopter un comportement plus sobre dans le numérique. Voici 4 pistes pour agir contre la pollution numérique.

 

Streaming et pollution numérique

Le visionnage de vidéo sur internet représente à lui seul 60% des flux de données*. Le streaming a généré en 2018 plus de 300 mégatonnes de CO2*. Pour limiter votre impact, vous pouvez baisser la résolution de la vidéo et désactiver la lecture automatique des vidéos (sur Youtube, Netflix, AmazonPrime, etc.). Pour la musique, le mieux est de privilégier des plateformes de streaming audios, pas de visuel à charger, et bien moins gourmandes en énergie. 

 

Limiter les mails

Un mail envoyé avec une pièce jointe d’1Mo représente 19g de CO2, soit l’équivalent d’une ampoule allumée pendant 1h. L’idée est de ne pas répondre si cela ne sert à rien, ou privilégier pour les discussions le téléphone ou bien les messageries instantanées. Pour transférer vos pièces jointes je vous conseille vivement FileVert qui est un service de transfert de fichier éco-responsable. Le stockage des mails est aussi un point à ne pas négliger : 30 mails stockés pendant 1 an = 24h d’une ampoule. Alors pensez à trier régulièrement vos mails !

 

Optimiser le stockage sur le cloud

A l’heure où la dématérialisation est en constante progression dans le milieu professionnel, ce que l’on pense immatériel est en réalité bien réel. Ce sont d’immenses data centers qui stockent nos données H24 et 7j/7, constamment refroidis pour leur bon fonctionnement. Pour limiter son impact, l’idéal est de stocker vos données sur un disque dur externe. Si vous êtes de la team Drive, je vous invite tout simplement à faire le tri très régulièrement dans votre Drive.

 

Avoir un site web éco-responsable

Les sites web d’aujourd’hui sont très lourds donc très polluants. Entre les images et les tonnes d’animations superficielles, l’impact carbone de nos sites est désastreux. Pourtant il existe une manière d’améliorer notre empreinte : l’éco-conception web. Je vous invite à mesurer votre site web ici, s’il est dans le vert, bravo à vous ! S’il est dans le rouge, contactez-moi pour réfléchir à une refonte plus écologique.

 

Quelles sont les actions que vous avez mises en place pour agir contre la pollution numérique ? 👇

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *